+41 22 362 2721 sailing@multiprogress.com

Voici deux exercices d’entraînement et de maniement de bateaux qui affinent vos compétences sur un petit parcours. Par Dave Ullman 18 décembre 2018

Les exercices de manoeuvre pour les athlètes de classe olympique fonctionnent également à domicile, en particulier le «Shrinking Course» J’ai mis en place un parcours qui rétrécit progressivement, ce qui renforce les compétences de virement et d’empannage, ainsi que les compétences d’arrondi au vent et sous le vent. Il est utilisé pour un seul bateau à la fois. Mettre en place une ligne de départ et une marque au vent, généralement à environ un quart de mile de distance, selon la classe.

Les règles sont, un minimum de trois tacks (virements), un minimum de trois jibes (empannages). La clé est de ne pas se laisser abattre. Vous devez faire des jibes et des tacks comme si vous êtes en train de courir. Chaque fois qu’ils ne sont plus lisses, nous ne les considérerions pas comme des manoeuvres réussies. Ils doivent également atteindre leur pleine vitesse à la fin de chaque virement de bord – pas de double virement. S’ils peuvent faire six virements et six jibes, tant mieux, mais ils doivent tous être lisses.

Ensuite, je déplace lentement la marque au vent vers la ligne de départ, en faisant un jeu jusqu’à ce qu’à un moment donné, ils ne puissent pas terminer trois virements ou trois jibes. Dans le 470, nous pouvions souvent descendre à 100 mètres. Les jibes sont plus difficiles à monter, surtout quand il y a du vent. Vous allez si vite que si l’ensemble n’est pas parfait et que l’affalage n’est pas parfait, vous avez perdre la majeure partie de votre distance. Faites cela pendant une heure ou deux, un tour à la fois, en arrondissant la marque sous le vent comme si c’était une marque sur le parcours.

Le lendemain, je dirais: «D’accord, nous l’avons fait hier. Pouvez-vous faire cela à moins de distance que vous ne l’avez fait hier? »

Position de maintien sur la ligne de départ

Cet exercice enseigne comment maintenir sa position sur la ligne de départ. Pendant 2 minutes, le bateau doit rester à moins de deux longueurs de bateau d’une marque, juste en dessous. Il doit rester dans ce quadrant, toujours sous le vent. Il met l’accent sur l’utilisation des virements, la manipulation du bateau, le roulement, le recul de la flèche – toutes les choses que vous devez faire pour rester en position. On leur dirait s’il s’agissait de la broche ou du bateau, ou ailleurs sur la ligne, et au bout de 2 minutes, ils commencent comme si la marque faisait partie de la ligne. C’est beaucoup plus facile dans des bateaux comme les 49ers et 49erFX, où vous avez des réseaux à lattes entières. Ces bateaux peuvent rester vraiment immobiles, et vous pouvez craquer et aller de côté. Un bateau comme un 470 est plus difficile car le bateau ne veut pas s’asseoir. Pour tenir la position, vous devez travailler très dur – faire rouler le bateau, virer de bord ou aviron. Nous faisons le même exercice en J / 24s, Melges 24s et J / 70s. Les bateaux plus lourds, comme les Etchells, sont un peu plus durs car ils gardent leur élan si facilement. La distance de la marque dépend vraiment du temps qu’il faut au bateau pour accélérer. Dans un Etchells, la position stationnaire peut être de 4 à 5 longueurs de bateau en dessous de la ligne car il faut autant de temps pour accélérer. D’un autre côté, un 470 prend une demi-longueur de bateau pour accélérer dans n’importe quelle brise, donc deux longueurs de bateau ne sont pas un problème. En J / 70 dans 10 à 12 nœuds de vent, nous faisons deux longueurs de bateau. Même exercice. Quand il y a du vent, il devient plus difficile de maintenir la position.